Vous êtes ici : Accueil » La Nature au Costa Rica » La Grenouille aux Yeux Rouges du Costa Rica

La Grenouille aux Yeux Rouges du Costa Rica

La grenouille aux yeux rouges (Agalychnis callidryas), appelée également rainette ou phylloméduse aux yeux rouges, est une espèce présente tout au long de la mer des Caraïbes, et plus particulièrement au Bélize, en Colombie, au Guatemala, au Honduras, au Mexique, au Nicaragua, au Panama et bien sûr au Costa Rica.

Nous allons vous la présenter et vous dire où la croiser au Costa Rica.

1. Présentation de la grenouille aux yeux rouges :
2. Mode de vie de la grenouille :
3. Où la voir au Costa Rica :

1. Présentation de la grenouille aux yeux rouges :

Son nom vient de l’aspect étonnant de ses gros yeux rouges. En effet, son iris noir est vertical, comme celui d’un chat. Cela s’explique facilement : elle voit parfaitement dans le noir.

Photo d'une grenouille aux yeux rouges

Grenouille aux yeux rouges

Sa couleur est variable, y compris au cours de sa vie. En effet, les petits naissent couleur café, et ne prennent leur coloration définitive qu’à l’approche de l’âge adulte. Son dos (qui présente parfois des points blancs) peut également changer de teinte au fil de la journée ou selon les conditions extérieures.

Ainsi, en plein soleil, elle a un dos vert clair, qui s’assombrit au fur et à mesure de la baisse d’intensité de la lumière. La nuit, son dos est vert foncé, châtain, marron voire à la limite du noir. A noter qu’elle peut également changer de couleur quand elle reste trop longtemps sur une surface sombre (un peu comme un caméléon) ou quand elle a peur.

Ses flancs sont bleus avec des bandes jaunes ou blanches ressemblant à de larges cicatrices. Son ventre est blanc pâle. La peau de son dos est beaucoup plus épaisse que celle de son ventre, qui est lui très fragile.

Les extrémités de ses pattes (ses « pieds » et ses « mains ») ont une couleur orange vif, tandis que le dessous (« les paumes ») est du même bleu que ses flancs. Elle possède quatre doigts sur les pattes avant et cinq sur les pattes arrières, tous pourvus de pelotes adhésives ressemblant à des grosses billes, afin de pouvoir s’accrocher à n’importe quelle surface.

Le mâle, plus petit que la femelle (en raison du mode d’accouplement) mesure environ 5 cm. La femelle peut atteindre 8 cm. D’ailleurs, rien ne permet de différencier l’un de l’autre à part la taille. Dans son milieu naturel, elle vit entre 3 et 5 ans.

C’est une espèce de grenouille non venimeuse et donc sans aucun danger pour l’homme.

Pour l’anecdote, sachez que son nom espagnol, rana verde de ojos rojos, constitue un véritable exercice de prononciation : le « r » de rana et de rojos sont fortement roulés, tandis que les « j » de ojos et de rojos sont un raclement de gorge assez marqué. Une torture vocale pour tout personne apprenant l’espagnol.

2. Mode de vie de la grenouille :

La grenouille aux yeux rouges vit la nuit, elle possède une parfaite vision nocturne.

La journée, elle reste généralement immobile afin de se fondre dans le paysage, sa couleur la rendant particulièrement difficile à repérer parmi le feuillage. En effet, il s’agit d’une espèce arboricole, c’est-à-dire qu’elle vit dans les arbres et les plantes, et ne descend que très rarement au sol.

Afin de ne pas se faire remarquer, elle ferme ses grands yeux, en les rentrant à l’intérieur de son crane, et couvrent la partie bleutée de ses flancs à l’aide de ses pattes arrière. Elle utilise alors ses pattes avant pour se fixer à une feuille, ou une branche, et devient une ventouse vivante.

Grenouille aux Yeux Rouges du Costa Rica

Grenouille aux Yeux Rouges

A la nuit tombée, elle se met enfin en mouvement, et part en quête de nourriture.

- Son alimentation :  elle se nourrit avec tout ce qui lui passe à portée de langue. En revanche, il faut que la proie soit en vie pour l’intéresser, elle ne mange jamais un insecte mort.

Mouches, moustiques, abeilles, guêpes, mites, coléoptères, criquets et larves en tout genre sont donc au menu. Sachez que dans sa catégorie, elle est un redoutable prédateur pour tout insecte, et qu’elle est dotée d’un appétit féroce.

- Ses prédateurs :   la liste de ses ennemis est longue. Les oiseaux devraient arriver en tête, mais la grenouille est surtout la proie des chauve-souris, puisqu’elle est beaucoup moins discrète la nuit. Elle doit également se méfier des lézards, de toutes sortes de mammifères, des tortues et même des grenouilles plus grosses qu’elles.

Elle n’a comme moyen de défense que la fuite, mais a développé une étonnante méthode pour y parvenir.

En cas d’attaque, elle ouvre ses yeux au maximum, exposant sa pupille à la lumière afin de les rendre plus impressionnants. Profitant de l’effet de surprise du prédateur, elle se propulse alors de toutes ses forces en un bond pouvant facilement atteindre un mètre de long, et en profite pour faire pipi sur son assaillant.

Les biologistes pensaient au départ que l’urine était liée à la peur, et à la contraction musculaire qui accompagnait le saut. Mais il semble que le but premier de la manœuvre soit une diversion. Une théorie difficile à démontrer prétend que cela servirait également de marquage chimique permettant de signaler l’ennemi aux autres grenouilles, ou de le reconnaître en cas de nouvelle rencontre.

- Son territoire :  la grenouille aux yeux rouges n’est pas particulièrement attachée à un territoire donné.

Par contre, le mâle déteste voir un autre mâle sur sa branche, et va systématiquement le chasser, par la force au besoin.

Bien sûr, ce n’est pas un combat violent que se livrent les grenouilles. Tout est basé sur l’immobilisation de l’adversaire à l’aide des ventouses disposées au bout des doigts. Le perdant est celui qui se retrouve coincé, et il se contente de changer de branche, rien de plus.

Il arrive parfois que les mâles se disputent les faveurs d’une femelle, mais c’est plus rare car c’est elle qui choisit son prétendant.

- Sa reproduction : la grenouille aux yeux rouges se reproduit entre le mois d’octobre et le mois de mars, c’est-à-dire pendant la saison des pluies, avec une technique appelée amplexus.

Après avoir attiré sa partenaire avec ses chants (un cri ressemblant au bruit d’un hochet), le mâle monte sur le dos de la femelle et s’accroche à elle en l’embrassant (au sens propre du terme), utilisant alors ses ventouses pour se fixer à ses aisselles.

La femelle ne prête aucune attention à lui, et le mâle se contente de fertiliser les 30 à 50 œufs qu’elle porte. Mais le processus peut être très long, et durer une journée complète, voire plusieurs jours si le couple est dérangé pendant l’accouplement.

Les grenouilles vont donc se placer sous une feuille au-dessus d’un plan d’eau, et patienter jusqu’à la fin de l’opération. En prévision la femelle se gave pendant les jours précédant son ovulation.

Lorsque les œufs sont prêts, ils sont déposés sous la feuille humide (l’eau servira en effet d’incubateur) et les « parents » abandonnent leur progéniture.

Cinq jours plus tard, les têtards auront atteint leur maturité, et perceront eux-mêmes la coquille de leur œuf en nageant à l’intérieur. En général, tous les œufs éclosent au même moment, à la minute près. Il faudra ensuite attendre entre 75 et 80 jours pour que le têtard devienne grenouille.

3. Où la voir au Costa Rica :

On peut la croiser dans toutes les forets tropicales dotées d’un cours d’eau, que ce soit un fleuve, un lac, une rivière, ou même une simple mare.

Petite fille avec une grenouille aux yeux rouges

Petite fille avec une grenouille aux yeux rouges

On découvre parfois également des grenouilles isolés qui ont utilisé un plan d’eau temporaire pour se reproduire, et se retrouvent donc loin de leur habitat d’origine. Bref, on en voit un peu partout.

Il y a cependant deux endroits particulièrement propices à l’observation de cet animal : le Parc National Corcovado (situé dans la province de Puntarenas) et le Parc National du Volcan Poás (dans la cordillère volcanique centrale).

En effet, la grenouille aux yeux rouges y est une espèce protégée, ce qui n’est pas le cas dans le reste du pays. Sa population y est donc plus nombreuse, et mieux soignée.

Mais c’est un animal craintif et essentiellement nocturne. Les chances de la croiser sont donc très grandes, mais il faudra être observateur pour arriver à la remarquer.

*****

Ce petit animal aux grands yeux est un acteur essentiel de l’écosystème forestier. Sa consommation d’insectes limite leur prolifération, et il sert lui-même de plat principal à bon nombre de prédateurs, qui participent à leur tour au bon fonctionnement de la vie tropicale.

Mais au-delà de cet aspect, c’est également une amusante créature qui semble tout droit sortie d’un dessin animé. Son image est d’ailleurs souvent utilisée comme mascotte. Sachez que certains l’élèvent dans des terrariums adaptés, et qu’il est sans doute possible d’en voir même en France.

Mais rien ne vaut le plaisir de découvrir par soi-même, cachée sous une feuille au cœur de la forêt tropicale Costaricienne, une grenouille aux yeux rouges, et de contempler son fascinant regard.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.0/10 (33 votes cast)

La Grenouille aux Yeux Rouges du Costa Rica, 9.0 out of 10 based on 33 ratings


Commentaires (5)

  • carte Amérique Latine

    La nature nous surprendra toujours, franchement je ne pensais pas qu’il pouvait exister un être vivant ayant une peau bleue.. du moins à part les perroquets et encore ce sont des plumes !!

    Répondre
  • Celine@Legoutduvoyage

    Hello,

    Très bel article présentant en détails la grenouille aux yeux rouges. J’ai découvert cet animal aux couleurs étonnantes grâce à ton blog. Je n’en avais jamais entendu parlé avant.

    Je trouve sa technique de fuite particulièrement drôle. :)

    A bientôt.

    Répondre
  • Fabrice de Costa-rica.fr

    @ Olivier : C’est vrai que cette grenouille sort du lot en ce qui concerne ses couleurs vives!

    @ Céline : Étonnant que tu ne la connaisse pas, du moins sa photo, car cette grenouille est très souvent utiliser comme mascotte ou illustration sur le net :)

    Répondre
  • cendrine

    Bonsoir,
    j’ai souvent croisé ces jolies petites grenouilles chez moi à Bordon.
    C’est une grenouille avec de belles couleurs que j’aime beaucoup et je l’ai photographié souvent.
    On peut la voir souvent sur nombreux supports au Costa Rica.
    Merci pour tous ce renseignements et belles photos.
    Cendrine.

    Répondre
  • Voyageur Attitude

    J’adore ces grenouilles.. En plus de leurs couleurs, ce sont les pattes arrières qui se déplient au maximum qui est impressionnant.
    Merci pour cet article complet.

    Pura vida !

    Répondre

Laisser un Commentaire

© 2012 Costa-Rica.fr

Aller vers le haut